Contournement Est de Rouen = Autoroute à péage A133-A134

Le collectif Non A133-A134

Contournement Est de Rouen = A133-A134, autoroute à péage inutile et imposée

Qui sommes-nous ?

Le collectif Non à l’A133-A134 existe depuis 2015 et rassemble plus de 50 organisations opposées au projet autoroutier : collectifs d’habitants, agriculteurs, associations, syndicats, collectivités locales, élus ou simples citoyens soucieux d’un meilleur aménagement du territoire normand.

 Quelques membres du collectif :
– Les associations d’habitants et de riverains Non à l’autoroute et Première et deuxième avenue
– Les associations et mouvements de protection de la nature et de l’environnement : Effet de Serre Toi-Même (métropole rouennaise), France Nature Environnement Normandie (fédération régionale des associations des APNE), Alternatiba-Rouen, le CTES 27 (Conseil Citoyen de la Transition écologique et solidaire Eure-Seine), Triticum, Extinction Rebellion, Greenpeace-Rouen, Les Amis de la Terre, Tout Brûle déjà, …
– Des communes (comme Alizay, Saint Pierre du Vauvray,… )
– Des partis politiques : Fiers de Rouen, PS, PCF; EELV; NPA, LFI…
– Des syndicats : Confédération paysanne, Solidaires, …
– Des association d’usagers des transports : AUTES…
– De nombreux citoyens et citoyennes…

Pourquoi sommes-nous opposés à ce projet ?

1. Une autoroute à péage inutile à nos habitants
Les habitants ne vont pas payer 5€ pour aller travailler
2. Une infrastructure qui ne va pas désengorger Rouen
95% des véhicules aux heures de pointe ne sont pas des camions
3. Un projet pharaonique aux coûts exhorbitants pour la collectivité publique

8 viaducs, 10 échangeurs, estimé à 886 M€ HT en 2015 dont 500 M€ d’argent public
4. Une artificialisation massive de terres agricoles et forrestières
516 ha bétonnés, de jeunes agriculteurs expropriés, la forêt de Bord rasée… sans compter l’emprise de futurs entrepôts logistiques et lotissements
5. Un risque pour les ressources en eau potable
50% de l’eau consommée à Rouen provient des plateaux Est
6. Davantage de routes, davantage de circulation, davantage de pollution
Une incitation à aller encore plus loin dans le « tout voiture » et « tout camion »
7. Une atteinte à la biodiversité
De nombreuses espèces protégées de plantes et d’animaux, comme la violette de Rouen ou le muscardin, habitent cette « ceinture verte »
8. Une stratégie de passage en force non démocratique
Manque de transparence, d’information et de concertations pour un projet si impactant pour notre territoire

Quelles alternatives proposons-nous ?

1. Encourager la production et la consommation locale
Réduisons les transports en camion sur ces centaines de km à travers l’Europe
2. Développer de nouvelles autoroutes ferroviaires du Nord au Sud de la France
Obligatoire en Suisse pour traverser le pays : mettre les camions sur des trains
3. Favoriser le contournement par l’Ouest de Rouen
A29, A151, A150, pont Flaubert, boulevard maritime… un contournement Ouest est déjà possible en limitant les nuissances pour les riverains
4. Interdire la traversée des poids lourds aux heures de pointe
Grâce à des parkings d’attente, étaler les flux

Que faire avec 500 M€ d’argent public ?

1. Développer 3 lignes de RER métropolitain (cf. image)
Pour notamment désengorger les plateaux Nord-Ouest et Nord-Est
2. Ré-ouvrir la ligne de train de Rouen jusqu’à Evreux
Et ré-ouvrir aux voyageurs la ligne de Pont-de-l’Arche à Gisors pour désenclaver la vallée de l’Andelle
3. Développer de nouvelles lignes de bus à haute fréquence
Ligne Téor T6 vers Boos à l’Est et ligne Téor T7 vers Barentin
4. Construire de meilleurs parkings relais gratuits
5. Investir dans des pistes cyclables sécurisées
45% des déplacements de moins de 5km se font encore en voiture au sein de notre territoire
6. Encourager financièrement l’autopartage et le covoiturage
7. Laisser le département de Seine-Maritime investir 25 M€ dans les collèges et le social plutôt que dans des autoroutes privées
 …

Plus d’infos sur nos propositions d’alternatives

Télécharger le diaporama utilisé lors de nos réunions publiques

Grace à des cartes, photos, tableaux… tout comprendre sur le projet, les enjeux, les raisons d’y être opposé et les alternatives proposées par le collectif Non A133-A134.

Télécharger le diaporama

Comment soutenir le collectif Non A133-A134 ?

1. Parlez de ce projet d’autoroute autour de vous
Informez votre entourage que le contournement Est est en réalité une autoroute à péage qui ne va pas servir aux habitants
2. Partagez ce site internet et suivez-nous sur les réseaux sociaux
Likez, commentez les publications, faites tourner l’information.
Envoyez un email aux élus de votre lieu de domicile.
Signez la pétition contre le projet.
3. Venez à une de nos réunions publiques
Allez sur la page Facebook de notre collectif pour connaître les prochaines réunions près de chez vous
4. Participez à un de nos rassemblements
Marche, manifestation, concert… montrez que nous sommes nombreux et divers
5. Soutenez-nous en donnant de votre temps ou de vos talents
Distribution de tracts, réalisation de pancartes pour matérialiser le tracé, bénévolat lors d’événements… Nous avons besoin de petites mains !
6. Rejoignez une association ou un groupe de travail du collectif
Mobilisation publique, recours juridiques, plaidoyer politique, élaboration de propositions d’alternatives, communication… Rejoignez notre super équipe !
7. Soutenez-nous financièrement
Faites-nous un don pour que nous puissions payer des avocats, imprimer des tracts…

Faire un donNous contacter : collectif.nona133a134@gmail.com