Contournement Est de Rouen = Autoroute à péage A133-A134

Le projet

Contournement Est de Rouen = A133-A134, autoroute à péage inutile et imposée

En bref

Un projet autoroutier

Le pseudo « Contournement Est de Rouen » est en réalité une liaison autoroutière Nord-Sud de 41 km entre l’A28 qui part vers le Nord-Est à Isneauville et l’A13 qui part vers Paris à Val-de-Rueil. C’est pour ça qu’elle est officiellement appelée liaison A28-A13 ou A133-A134.

Cette autoroute va nécessiter la construction de 8 viaducs (dont 2 au dessus de la Seine) et 10 échangeurs pour un coût de plus d’un milliard d’euros.
516 hectares de terres forestières et agricoles vont disparaître, dont notamment une partie de la forêt de Bord, et les points de captage en eau potable qui alimentent 50% de la métropole de Rouen risquent d’être pollués.
D’après la déclaration d’utilité publique, 50 000 tonnes de CO2 en plus seront émis chaque année.

Cette autoroute payante ne va pas désengorger Rouen car 95% des bouchons aux heures de pointe dans Rouen sont dûs aux voitures individuelles. Elle ne va pas diminuer la pollution mais au contraire l’augmenter en favorisant l’usage de la voiture et du camion. En réalité, ce projet national vise à permettre aux camions de l’axe Nord-Sud de contourner Paris par l’Ouest et va permettre à un concessionaire d’autoroute d’avoir une rente sur des dizaines d’années.

Des alternatives au « tout camion » pour le transport des marchandises existent. Des solutions pour désengorger Rouen également. Engageons un demi-milliard d’euros d’argent public pour des mobilités d’avenir plutôt que pour un projet du passé.

Enjeux et solutions en bref
tracé A133-A134

Calendrier

Où en sommes-nous ?
Le projet a été relancé en 2022 et nous sommes dans une phase d’appel d’offres. Il peut être arrêté sans pénalités tant qu’aucun contrat de concession n’a été signé (attendu pour 2025). Des travaux préparatoires puis la construction suivront pour une mise en service vers 2030.


2017

Validation de la DUP

La déclaration d’utilité publique a été validée en novembre 2017 malgré les nombreuses oppositions. Elle permet notamment les expropriations.


2022

Appel d’offres

Lancement de l’appel à concessionaires (3 candidats retenus). Puis appel d’offres et négociations avec un concessionaire en vue de signer un contrat.


2025

Signature d’un contrat de concession

Entrée en vigueur d’un contrat de concession souhaitée par l’Etat d’ici fin 2025. Tracé précis, durée de la concession et financements seront validés.


2026

Travaux préparatoires

Début des travaux préparatoires : recadastrage, inventaires faune/flore supplémentaires, fouilles, expropriations…


2027

Construction

Début des travaux de construction des viaducs, échangeurs, voirie. Agriculteurs expropriés, forêts rasées, biodiversité massacrée…


2031

Mise en service

Fin des travaux et mise en service de l’autoroute. Premiers frais de péage pour les usagers.

L’histoire du projet en vidéo

L’histoire du projet de contournement Est de Rouen et sa polémique expliqués en moins de 10 min (7min47)
Une production Paris Normandie. Tous droits réservés. Lien

Plus de vidéos

Le projet en cartes

Les cartes permettent de bien visualiser que ce projet ne résoudra pas les bouchons de tous ceux qui arrivent ou partent de Rouen.

On peut aussi observer que le tracé passe à proximité des points de captage en eau potable de la métropole de Rouen.

Voir les cartes

Dossiers thématiques

Environnement, eau potable, pollution, trafics, gains de temps, développement économique, démographie, logement… A qui profite l’autoroute ?

Plus de dossiers thématiques

Eau potable

Lire l’article

Trafic routier

Lire l’article

Agriculture, forêts et espaces naturels

Lire l’article

Une autoroute, pourquoi faire ?

Lire l’article

Zones d’activités

Lire l’article

Gains de temps

Lire l’article

Etalement urbain

Lire l’article

Les enjeux et solutions en bref

Lire l’article

Recours juridique

Lire l’article