Contournement Est de Rouen = Autoroute à péage A133-A134

Catégorie : a133-a134

Contournement Est de Rouen = A133-A134, autoroute à péage inutile et imposée

Plus de 100 personnes à la réunion publique d’information sur l’autoroute au Vaudreuil (27100)

Lundi 16 janvier 2023, l’association Non à l’autoroute organisait une réunion publique au Vaudreuil. Devant une centaine de participants, les membres du Conseil d’administration ont exposé le projet autoroutier A133-A134, faussement appelé « Contournement Est de Rouen ». Ils et elles ont argumenté, chiffres et cartes à l’appui, qu’il s’agit bien d’une troisième autoroute sur le territoire, payante, et non d’un « contournement » ou d’une simple « rocade ».

Le 26 février 2022 : grande marche contre l’autoroute A133-A134

Les populations se mobilisent pour ne pas laisser leur territoire être saccagé par une infrastructure inutile, polluante et coûteuse. N’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous.

La métropole vote contre l'autoroute

La Métropole Rouen-Normandie retire son financement

Après des heures de prises de paroles, pour ou contre l’autoroute, après une concertation en 2015, une enquête publique en 2016, c’en est fini de ce projet absurde.

64,4% de contre (pour la délibération d’annulation des 66 millions € de la métropole), c’en est fini de ce projet hors-temps.

Merci Nicolas Mayer-Rossignol, merci à tous les écolos, les activistes, les associatifs, tous ceux qui ont milité contre.

Tout cela s’est basé sur les études vraiment officielles, la population s’y oppose, mais la population a fait valoir son droit, et les élus l’on soutenue.

vote décisif aux municipales de Rouen

Municipales 2020 à Rouen, vote décisif pour l’autoroute A133-A134

Un débat sur l’écologie pour 6 candidats aux municipales à Rouen. La dernière question porte sur l’autoroute A133-A134, dite contournement Est de Rouen.

C’est désormais un débat entre écologistes et toute la gauche qui s’y opposent, et la droite et l’extrême droite qui y sont favorables.

Six candidats à la mairie de Rouen s’expriment : Jean-François Bures, Marine Caron et Jean-Louis Louvel (droite / LREM), et Nicolas Mayer-Rossignol (PS), jean-Michel Bérégovoy (écolos) et Lionel Descamps (LFI).

Le résultat de l’élection aux municipales pourrait mettre un terme définitif à ce projet.

« Si les politiques ne soutenaient plus le projet au sortir de cette élection, alors l’État pourrait changer sa position. » (le Préfet)

Les préfets Bruno Fontenaist et Nicole Klein

D’un Préfet l’autre

En 2000, le Préfet Fontenaist rendait l’avis de l’État sur l’élaboration du Schéma Directeur de Rouen-Elbeuf.
En 2017, Nicole Klein fait parvenir le dossier de demande d’utilité publique du contournement Est à Ségolène Royal.

augmentation des émissions de polluants

En bref

Des constats, 6 raisons majeures pour nous opposer à ce projet, et 11 résolutions alternatives.
On peut en trouver d’autres.
En bref, on arrête !

Picsou - © Disney

L’ASFA et LREM, la main dans la main, et la main dans la poche du contribuable ?

Les concessionnaires aimeraient voir passer dans leur giron 6822 km de nos routes nationales. Le prix de base de la négociation ? Une économie d’entretien pour l’État. Le réseau français continue de se privatiser !
Ce n’est plus une polémique, c’est une loi, passée au travers de deux amendements de députés LREM, Joël Giraud et Anne-Laure Cattelot…

trafics-interne-echange-transit

Trafic routier quotidien dans l’aire métropolitaine de Rouen

1,2 millions TMJA en local (trafic interne) ;
100 000 en trafic d’échange ;
50 000 en trafic de transit, dont moins de 10 000 poids-lourds.
Décongestionner l’agglomération de Rouen, c’est trouver des solutions pour 1,35 millions de déplacements, pas seulement les 1000 PL en transit.

A133-A134 : des objectifs étayés par des chiffres de trafic irréalistes !

La Dreal et le Cerema se sont bien trompés dans leurs prévisions : est-ce le résultat d’un parti pris ou de mauvais calculs ?

Rouen : gains de temps estimés par la Dreal sans l'autoroute ou avec l'autoroute

Gains de temps : 1,5 milliard € à trouver pour justifier la rentabilité de l’infrastructure.

Des gains de temps estimés à 2 minutes par le CGI, sans changement de destination. Insuffisant pour attirer le trafic au vu du péage et du gain modeste. La Dreal estime le gain à 1,5 Md€…